navigation

Introduction 20 février, 2007

Posté par jesuisbeau dans : Non classé , ajouter un commentaire

           

 ♣ > La beauté, c’est l’harmonie du hasard et du bien.[Simone Weil]     

    Beauté , un bien convoité , devenu de nos jours essentiel au bonheur . Aussi importante qu’elle n’est abstraite ,c’est une notion des plus compliquée à définir  car elle existe depuis que l’Homme possède une conscience. La beauté est notamment liée aux arts , cette recherche d’esthétique existe depuis l’Homme préhistorique ( les grottes de Lascaux) . Mais l’Art peut également refuser ce qui est beau  , (le mouvement Dada ) . Nous allons donc ainsi , poser la beauté comme nous la voyons le plus souvent , dans le monde occidental et contemporain , de manière à la rendre plus simple à analyser. Le mot beauté vient du latin Bellus qui serait apparenté à bone - »bien » en opposition au mal , le laid , l’abject .

♣> Si vous avez la simple beauté et rien d’autre, vous avez à peu près ce que Dieu a fait de mieux.   [Rudyard Kipling] 

 Mais cette notion du bien et du mal est bien entendu de source religieuse, qui ,dans notre culture occidentale est devenue le fruit d’une nouvelle culture de masse (qui rejette le divin , gros paradoxe).Quoi qu’il en soit la beauté est l’atout absolu .Devenue une arme autant dévastatrice que bienfaitrice, car celle-ci est l’atout prioritaire des grands médias , mais malgrès cela peut-on réellement dire que la beauté (physique) en elle même est vendue en tant que produit par les médias ? C’est la problématique que nous allons essayer d’élucider en nous basant sur les médias susceptibles de vendre en masse .

> La beauté ne se discute pas, elle règne de droit divin. Elle fait prince quiconque la possède.             [Oscar Wilde]

I.L’Utilisation de la beauté physique par les médias 19 février, 2007

Posté par jesuisbeau dans : Non classé , 1 commentaire

♣> Mais qu’est-ce que la beauté ? C’est une nouvelle aptitude à vous donner  du plaisir. [Stendhal]                      

  Les médias les plus présent restent la télévision et les magazines , cars ils sont  peu couteux , accessibles à tous et surtout visuels.Entre les médias les systèmes sont similaires ,ils doivent convaincre en un temps réduit en utilisant donc des images fortes et évidentes aux spectateurs,c’est pour cela que les médias nous bombardent constamment des images du corps féminin. Celui-ci a toujours été comme indisociable à la notion que chacun connait du beau , il vend des produits d’abord spécifiques à la « beauté » de la femme : maquillage , crème épilatoire ,coloration des cheveux ,bijoux ..

 ♣> Une femme sans beauté ne connaît  que la moitié de la vie                                [Madame de Sévigné]                     

Mais le corps féminin grace à son aptitude à créer du plaisir sert aussi à vendre n’importe quoi : du fromage,des canapés,de l’eau minérale …Dans cette abondance d’images, on remarque cependant peu de diversité…

 ♣> Les femmes réalisent la beauté sans la comprendre.                           [Marcel Proust]  

 

 1.                                        L’IDEE DU CANON

 

 

	 I.L'Utilisation de la beauté physique par les médias dans Non classé emporio_armaniIngres%20-%20Venus%20Anadyomene%20(1848) dans Non classé

◊ Etrange ressemblance de posture entre une pub de Giorgio Armani et la Vénus de Ingres.L’homme est-il devenu androgyme ?

 

     La beauté évoqué par les médias est inspirée de l’histoire de l’Art  mais aujourd’hui , c’est la masse qui s’inspire des médias pour  être selon les normes , celon les règles , celon le canon établi par ceux-ci .Tout cela en mettant en avantage leur produit .Les visages et les corps sont jeunes,  minces, la peau est généralement blanche et sans imperfection. Les images des magazines féminins et de la publicité nous présentent des femmes « parfaites » et « irréelles« , clonées les unes sur les autres. La beauté est toujours passée par la femme mais depuis peu de temps elle commence aussi à passer par l’homme musclé et athlétique mais très féminisé : il est androgyme. Comme le démontre la typologie de Sheldon qui détermine les préférences esthétiques d’après trois types de silhouette, l’idée du canon (kanon en grec signifie règle) est bien réel.Les trois carricatures d’individu sont:

-L’ectomorphe : le maigre

 -Le mésomorphe : le « normal », en chair, musclé

 -L’endomorphe : le gros   

  D’après ces trois critères, l’idéal du corps féminin est L’ectomorphe modéré (mince avec des formes), le plus laid étant celui de L’endomorphe extrême (plus que grosse). Le corps masculin idéal est celui du Le mésomorphe (musclé,athlétique). Par rapport aux hommes, les femmes surrestiment la contribution du bassin à la beauté féminine. Par rapport aux femmes, les hommes surrestiment la musculature du torse et des bras à la beauté féminine. Le corps féminin est le plus beau, il est fin et élancé ( comme celui de l’ectomorphe ), son volume est cependant plus généreux au niveau de la poitrine et des hanches .

  ♣> La beauté est la seule vengeance des femmes.[Serge Gainsbourg]

 Les médias utilisent donc le corps féminin plus convenu à séduire et à dégager un réel plaisir par des proportions spécifiques  , bien plus attrayantes que celles des hommes. Les femmes sont donc le plus souvent utilisées pour leurs avantages physiques, qui sont d’ailleurs souvent exagérés par l’informatique ,  présentant des femmes retouchées ,c’est le type le plus spécifique des médias , mais il est évident que ce n’est pas la seule . Dove par exemple lance une campagne de sensibilisation ayant pour but de mettre en avant la beauté naturelle , un nouvel argument de vente possédant en réalité une variante car le seul grand argument reste le même que l’extravagant  Thierry Mugler ; cela reste: « soyez beau grace a notre produit »

♣> La beauté trop formelle devient une grimace.[Rosa Luxembourg]Image de prévisualisation YouTube◊ Une vidéo qui montre une réalité … choquante

 .L'extravagance de Thierry Mugler

◊ Une beauté Baroque delaissant complètement le naturel . L’extravagance est au rendez-vous.

18 février, 2007

Posté par jesuisbeau dans : Non classé , 1 commentaire

2.                                                  UN ENVIRONNEMENT IDYLLIQUE

  ♣ > La nature est un professeur universel et sûr pour celui qui l’observe. [Carlo Goldoni]

En plus de corps parfaits les médias nous offrent un environnement parfait avec un paysage somptueux, paradisiaque, qui s’étend vers l’infini, un environnement sortant tout droit de notre immagination. Tout ceci donne donc un ensemble de perfection qui rend la publicité attirante voire irrésistible. Cet environnement purement idyllique donne une impression de bonheur, de jouissance,un apaisement de l’âme qui se repose dans son jardin le plus intimpremierparfum1997taillea4.jpge. On peut noter deux sortes d’environnement que l’on retrouvera le plus fréquemment, la nature réelle et la nature artificielle, toutes deux ont les mêmes caractéristiques idylliques ( l’infini, la couleur, les cascades, les couchers de soleil, la verdure … )Où bien même des décors complétement surréel mais esthétiquement précieux(un piscine remplie d’or). Les Muses sont celles qui inspirent les artistes , elles sont également liées à la nature , grande source d’inspiration depuis toujours.Les publicitaires ne sont pas allés chercher loin…

 

◊ Lolita Lempicka avec son parfum en forme de pomme et en présentant des femmes dénudées se rapproche de cette notion de « naturel »

  ♣ > La beauté n’est qu’un piège tendu par la nature à la raison.[Voltaire]                                                             

16 février, 2007

Posté par jesuisbeau dans : Non classé , ajouter un commentaire

3.                                                        LA BEAUTE A UN PRIX

L’obsession des médias pour la minceur et la jeunesse éternelle aurait,celon certains spécialistes,des racines économiques.En présentant un idéal difficile à atteindre et à maintenir,on assure la croissance et la rentabilité de l’industrie des produits amincissants et des cures de jouvence.Les femmes inquiètes de leur apparence sont plus susceptibles d’acheter des produits de beauté,de nouveaux vêtements et des produits de régimes.Ces derniers à eux-seuls rapporteraient 160 milliards de dollar par année,utiliser la publicité pour faire vendre tous ces produits est donc bénéfique vu ce qu’ils rapportent.Le Réseau québecois d’action pour la santé des femmes a dit: »c’est certainement payant car si nous n’avons pas toutes du poids à perdre,toutes nous vieillissons » ; car en tentant d’atteindre  dans Non classé dior_angela_lindvall_vogue_fr_avr04un idéal de beauté inaccessible vu dans tous les médias qui leur prommettent de l’avoir par leurs produits,les femmes mettent leur budget en péril pour avoir une chose qu’elles n’auront jamais.Lorsqu’on regarde un magazine féminin ou bien lorsqu’on tape beauté sur internet on constate que celle ci est réduite aux produits cosmétiques , aux parfums , aux relookages …Ayant pris un magazine ELLE , n°3181 , il ya exactement 72 pages de publicité présentant la femme sous toute ses coutures et à la botte de quantité de produit tout aussi différent les uns des autres.Dans celui ci 3 pages seulement représentent des hommes  . En bref tout ces produits sont chers et ne sont absolument pas accessibles à tous .

◊  Ce sac Dior présenté dans un numéro de ELLE coute 2169 euros .

II. Les conséquences de la surexposition de la beauté. 15 février, 2007

Posté par jesuisbeau dans : Non classé , ajouter un commentaire

1.                                                     LES CLICHEES

        

                        Si l’on reprend la typologie de Sheldon,à chacun des trois profits fondamentaux correspondent des carricatures comportementales ,psychologiques autrement appelées somotypes qui sont souvent plus proches des préjugés que de la réalité.Concernant l’individu masculin,par exemple on considère l’endomorphe comme quelqu’un de jovial, gai, mou, peu intelligent, inactif, indiscret…Quant au mésomorphe qui correspond à l’être idéal, il est perçu comme actif,dynamique,sain,équilibré,narcissique,matérialiste,dragueur…Il obtient 63% de traits désirables contre 23% pour l’ectomorphe.En ce qui concerne la femme,l’être idéal se situant entre l’ectomorphe et le mésomorphe peut avoir comme traits désirables: II. Les conséquences de la surexposition de la beauté. dans Non classé marilyn_1dynamisme,équilibre,intelligence,chaleur humaine,à la mode…

◊ Des clichées évidement inspiré d’icones de beauté_Marylin Monroe

En résumé, l’être idéal, symbole suprême de beauté (qu’il soit masculin ou féminin) est supposé être plus aimable, plus sensible, plus flexible, plus confiant en lui-même, on le croît plus maître de son destin, moins influençable.On lui accorde une compagnie intéressante,force, équilibre, modestie, sociabilité, métier prestigieux, vie réussie, mariage réussi…Nos perceptions de l’individu induisent une foule d’idées et d’attentes basées sur le stéréotype « ce qui est beau est bon ».Inversement on en déduit que ce qui est laid est mauvais, dénué de toute qualité…Touts ces stéréotypes aggravent le mal être des personnes se sentant trop grosses et sont renforcés et soutenus par les médias qui renforcent ces idées de bon et de mauvais.

 

♣ > J’ai servi la beauté. Y a-t-il au monde chose plus grande ? [Sappho]

14 février, 2007

Posté par jesuisbeau dans : Non classé , ajouter un commentaire

2.                                                        LE BODY FACISM          

 

 

 ♣ >La beauté est une. Seule la laideur est multiple.[Jules Barbey d'Aurevilly]           

  Le body-facism est tout simplement la discrimination envers les personnes au physique dit « désavantageux ».Cette catégorie est opposée à la conformité des médias qui est : une harmonie des proportions et des formes conforment entre le ni trop et le pas assez.Nous allons essentiellement nous intérresser aux proportions du visage car c’est la seule partie physique qui reste historiquement parlant la moins touchée par les changements de gout et de mode ;(sûrement parce qu’on ne peut rien y changer du moins à l’époque) contrairement au corps qui lui change constament de physionomie (à une époque on preférait les rondes , voir les Vénus de Rubens, aujourd’hui on prefère les fines). Pour cela l’espace entre les deux yeux doit contenir la place d’un oeil,ceux-ci doivent être au milieu du visage et les oreilles doivent être à la hauteur des yeux. Le front doit faire le quart du visage , le nez doit être entre la hauteur des yeux et le bas du menton. Le visage est de préférence sans traits marqués , celui de la femme et fin et élancé et celui de l’homme est plus carré. De corps mésomorphe peu poilu chez l’homme et imberbe chez la femme. Ensuite il est évident que l’on ne peut pas prétendre qu’un nez pointu est plus beau qu’un nez rond , cela reste personnel et essentiellement dut au vécu et à la personnalité de chacun. Toutefois ces caractéristiques restent l’assemblage et la disposition la plus convenu pour évoquer ce terme de « beauté ». On remarque d’ailleur que ce sont les proportions et emplacement spécifique à la technique du dessin .

  Les personnes victimes de ce body-facism n’ont pas tous ces critères arbitraires. A cause de cela il existe aujourd’hui la chirurgie esthétique un moyen couteux mais radical,il est d’ailleur a dans Non classé 180px-Michaeljacksonmmusant de voir comment les chirurgiens propose tel nez ou telle oreille dans un catalogue , présentant toute forme et proportion imaginable .Une opération de ce type coute entre 4000 et 2500 euros.  

◊ On ne le présente plus , le grand raté de la chirurgie

 Le body-facism est donc né de ces clichés, de ces stéréotypes, il est une attitude générale, les personnes jugent par le physique souvent inconsciemment, des actes et des jugements de l’être dont les conséquences sont souvent sous-évaluées, voire ignorées sont faits. La beauté a un impact considérable sur la perception de l’individu et par conséquent joue un rôle primordial. Des expériences démontrent que la beauté et la laideur influencent inconsciemment nos attitudes, nos pensées, nos agissements envers la personne. L’impact de la beauté est donc considérable car il nous manipule inconsciemment, il y a, par exemple, une surévaluation de l’individu plus celui-ci est beau, on lui accorde des qualités de travailleur, de personne intelligente, doué, plus sincère comparer à quelqu’un de plus laid. Un émetteur beau peut convaincre le public plus facilement s’il émet son opinion sans justification complémentaire, c’est ce qui est utiliser dans les médias, l’individu utilisé nous dit que le produit est merveilleux et nous le croyons sans demander plus d’explication; de plus utiliser un sujet féminin donne une certaine influence sociale.On vous laisse imaginer la force d’une publicité si elle est accompagnée d’un slogan intelligent. La beauté dans notre société constitue un atout personnel car maintenant si on n’est pas « beau » on peut être victime de discrimination et plus précisément de body-facism.               pro-ana dans Non classé                              

 

 

  Les pro ana ,revendique une nouvelle forme de beauté , la chair sur les os , cela est évidemment due à une influence de la société d’aujourd’hui notamment aux Stars et aux mannequins extrêmement fines , une vonlonté de leur ressembler qui atteint un sumum de finesse qui ne devient  plus humain . Une volonté de paraître comme celles qui sont sous les projecteurs qui se conclue en discrimination de celle-ci , les mannequins trop maigres sont aujourd’hui refusés .De plus des sites anti pro ana font leur apparition depuis peu.Un paroxisme complet.

♣ > Il y a autant de beautés qu’il y a de manières habituelles de chercher le bonheur.                                           [Charles Baudelaire]

13 février, 2007

Posté par jesuisbeau dans : Non classé , 1 commentaire

3.                                         LES SLOGANS CULPABILISATEURS                   

   Les slogans culpabilisateurs se basent sur l’apparence des personnes, ils s’attaquent à leurs défauts.D’ailleurs ce n’est pas un hasard si la jeunesse s’impose de plus en plus comme un critère de beauté, aux côtés de la minceur .Une foule de produits nous sont proposés pour nous permettre de nous rapprocher du modèle idéal du canon établi par les médias. Les signes de vieillissement sont perçus comme une imperfection que l’on doit corriger.Le flot de messages sur la minceur, les régimes et la beauté ne cessent de répéter aux femmes que leur corps est un objet imparfait qui nécessite un important investissement ainsi qu’un travail constant.  Nous allons donc vous illustrer plusieurs exemples.En 2003, le magazine américain Teen rapportait que 35% des jeunes filles de 6 à 12 ans avaient déjà suivi au moins un régime et que 50 à 70 % d’entre elles croyaient souffrir d’embompoint alors que leur poids était tout à fait normal. En tentant d’atteindre un idéal de beauté inaccessible, les femmes mettent bien plus que leur budget en péril; leur santé physique et psychologique inquiètent plusieurs spécialistes.Des études montrent que des femmes et des filles constamment exposées à des images de corps féminins d’une impossible minceur risquent de développer des dépressions, une mauvaise estime de soi et de mauvaises habitudes alimentaires. Une étude de l’Institut canadien de la recherche sur la condition physique et le mode de vie mentionne que maigrir est perçu par plusieurs personnes comme le moyen d’améliorer leur estime de soi. Selon l’Institut, les fillettes tentent de contrôler leur poids dès l’âge de neuf ans.Sauter le déjeuner, suivre un régime, fumer la cigarette et pratiquer un sport de manière intensive font partis des méthodes employées par ces jeunes pour maigrir.   

 b16064446.jpgCe bracelet rouge est le symbole des pro ana, un groupe qui revendique l’anorexie comme une nouvelle image de beauté…une culpabilisation qui est arrivé à un terme des plus inquiétant.

 Toutes ont un impact sur leur santé. « L’activité physique est plus saine que la cigarette et les régimes pour contrôler son poids,sert malheureusement parfois à maigrir au point d’atteindre un poids inférieur à la normale au lieu d’aider à garder un poids normal et sain. Les slogans culpabilisateurs entrainent donc chez le consommateur une mauvaise estime de soi et va donc créer chez lui un désir de se rectifier et va le pousser à dépenser afin d’amincir son corps tout ça pour son soi-disant bien car la plupart du temps en même temps qu’elles perdent du poids ces personnes perdent aussi une bonne santé.Il est bien entendu que ce flot de produit pour corriger nos « imperfections » existent à cause d’une demande , mais cette demande de nos jours n’est plus sincère elle est juste due à une influence inconsciente crée par une surexposition de « ce qu’il faut être ».

Voici quelques exemple de slogans culpabilisateur :

 Apportez à votre peau ce qui lui manque . Lutsine.

Votre victoire sur les rides.  Estée Lauder.

Clarins Paris c’est prouvé,Clarins rend la vie plus belle. Clarins Paris.

12 février, 2007

Posté par jesuisbeau dans : Non classé , ajouter un commentaire

4.                                                CONFUSION ENTRE AVOIR ET ETRE

 

♣ > Il est rare de voir la sagesse alliée à la beauté.[Pétrone]                  

 La confusion entre avoir et être c’est la confusion entre avoir le produit et être  »beau » . Pour la publicité « Perle de Lait » qui sera présenté durant l’entretien , on nous dit que le yaourt rend beau (être) la masse achète le yaourt (avoir) mais les acheteurs ne sont pas plus beau qu’avant (confusion). Ce phénomène se produit avec tous les produits, même s’ils n’ont pas vraiment de rapport direct avec la notion de beauté (machine à café, céréales, rasoirs…). Les conséquences sont donc une dépense excessive pour un produit dit « miraculeux », une mauvaise appréciation de soi-même avant d’avoir le produit et de ne pas être comme nous le suggère celui-ci et le choc est encore plus dur quand on a le produit et que l’on ne devient pas ce qu’il nous suggère. Un mannequin ou top modèle bien que standardisé est bien de ce monde, acteur d’une réalité commerciale il nous vend un rêve de beauté comme on vend un projet; il veut nous faire croire que la beauté peut-être possédée, en l’occurrence en achetant tel article, telle marque. Pourtant grand nombre de la population sait bien que le fait d’avoir quelque chose ne nous fait pas être forcément ce qu’il promet mais les personnes continuent d’espérer et ne peuvent renoncer à être ce qu’ils ont car ils sont sans cesse bombarder de toutes ces promesses faites dans les publicités qui leur font douter de l’opini1225036021z.jpgon qu’ils ont d’eux.

 

 

◊ Dans ce spot pour Perle de lait, on assimile le yogourt à une crème de beauté

 

♣ > La beauté n’a pas d’intelligence. Elle est aveugle, sotte, sotte…  [Suzanne Paradis]

Conclusion 11 février, 2007

Posté par jesuisbeau dans : Non classé , ajouter un commentaire

                  La beauté est donc une représentation commerciale vendue à travers la publicité avec l’utilisation de personnes correspondant à l’idée contemporaine donc éphémère du canon, embellie dans un environnement idyllique.Tout cela n’est bien entedu pas du luxe pour rien car ces produits coûtent cher même si dans les publicités le prix n’y est jamais indiqué.Les conséquences de la vente de cette « beauté » par les médias sont la création de clichés amenant à du body-facism , une discrimination qui touche les personnes qui ne sont pas conformes à l’image que nous donnent désormais les médias .Mais cela amène surtout a une confusion entre avoir et être, qui est une « abrutisation » du consomateur. 

> Sans le saule, comment connaître la beauté du vent ? [Lao She]

Cette citation de Lao She pourrai être détournée de cette maniere : sans les médias , comment savoir que nous sommes beaux ? Les médias nous montrent comment il faut être pour devenir « beau » . C’est désolant , mais c’est une réalité que nous avons réussi à soulever . En ayant pris du recul , on constate à quel point le consomateur est pris pour un « idiot », rien que les mots « beauté’ ou « bien » sont sans cesse ressacés . Les médias sont devenus le haut clergé , la Papoté , qui annonce qu’une chose et bien , une autre ne l’est pas et, nous en tant que bon croyant de cette société de consomation, nous suivons la tendance , que nous avons crée car cela commence bien sur , par une demande . Nous sommes dorénavant pris au piège inconsciement. Mais ce T.P.E a réussi à nous dévoiler un systeme complètement mensongé mais également  pervers. Des outils fait pour illustrer la « beauté » réduite à un academisme publicitaire. Maintenant c’est à votre tour d’être conscient .

 

 Depuis sa création , ce site a plus de 1100 visites .

Le nez en l'air : le blog d... |
Sarah M. |
Le blog de Pomdapi |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | labyrinthe
| perlescreatives
| My LiFe